Bagage

La ficelle maintient le bagage :
nous avons la dignité avant le départ.
Tout autour du cuir, le renfort irrégulier
est comme le cœur ballant
qui oublie parfois de respirer.

La poignée élimée brille pour ne rien
laisser des images qui l'entourent.
Ce sont les arbres à venir dans la vitesse
les champs lancés dans l'air brûlant
les toitures saignantes et les visages

aux ouvertures comme les lignes
électriques qui se mêlent et se séparent.
Le réel, lui, pourrait se découdre.