Plutôt


On m'envoya veiller la campagne
en compagnie du troupeau 
aussi étrange que le chien à tête de loup
et l'aube perchée sur les murets cachait 
ses dessous de myrte; le caillou
imita la colline, le silence toucha la montagne.


LE CHASSEUR IMMOBILE (éditions Le Citron Gare), second tirage pour novembre 2017.




Patrice Maltaverne m'annonce la réimpression du livre Le chasseur immobile, prévue pour la mi-novembre. Je salue le travail de Patrice qui, de salons en lectures, ici ou là, défend sans faillir les auteurs qu'il publie. 
Je remercie aussi Sophie Brassart, illustratrice et poète de talent : elle a accepté d'emblée ce projet commun à nous tous. 
Enfin, j'en profite pour remercier sincèrement les lecteurs dont certains ne me sont pas inconnus... C'est, d'ailleurs, sans compter les notes de lecture (ici) des plus fidèles d'entre eux, dès la sortie du recueil.

Quelques extraits : ICI


Maintenant

Lien : ICI 

Alors l'après-midi pousse sa crinière
son sabot anéantit les murs de la cour
entre les arbres la forêt sonne creux
le vent pétrit le corps libre.
Un seul hennissement affranchit
la douleur qui bâtit et emprisonne


CHAR (LOIN LE SEUIL, éditions de la Crypte, janvier 2017)

Sous la roue les cailloux sont chassés.
On a la peine qui est donnée aux bêtes de somme.
La ligne d'horizon peu à peu se resserre
autour de l'habitude, la linéarité se prend
aux rayons : le destin se défait.
Le char verse dans le creux aux abords
essaimant les perles gagnées comme le verre le plus ordinaire.

A travers la matière, nous avons d'étranges formes.



Revue la piscine 2, octobre 2017



Le thème de ce numéro : « incidences/coïncidences »
Les quatre maîtres-nageurs sont Louise, Christophe, Philippe et Alain.

SOMMAIRE :

Lien 


VUES ET REVUES

LISTES DES PAGES DU BLOG

POÉSIE CONTEMPORAINE... peut-être

TOUS LES TEXTES SONT PROTÉGÉS [page WIKIPEDIA]. Ils sont la propriété exclusive de Fabrice Farre.







ARCHIVES DU BLOGUE