A cette heure

A cette heure
je vieillis bien moins vite
à te regarder parcourir
la corniche et l’allée immobile
des acacias

il y a même une fontaine
d’un marbre qui éveille ton tissu
d’une clarté forte

Là où l’ombre se brise
tu commences à parler

le jour plein te donne volontiers sa robe.

(via Francopolis, 2011).